mercredi, avril 24, 2024

EPC : Les travaux de la 67e AG bloqués

Par décision N°022D/306/01/SP, le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 1er, Harouna Nyandji Mgbatou a interdit la tenue des travaux de la 67e assemblée générale de l’église presbytérienne du Cameroun prévus du 22 au 25 février à Yaoundé-Elig-Essono.

Une escouade de police siège depuis quelques jours aux alentours de la paroisse Adna de Yaoundé-Elig-Essono et de Marie Gocker Yaoundé-Camair, à l’effet de prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public qui résulteraient de la tenue quoiqu’il en coûte, de la 67e AG de l’EPC.

C’est un nouveau camouflet que vient d’essuyer Pierre Loti Tonyè, modérateur de la 67e assemblée générale de l’EPC. Cette décision de l’autorité administrative de Yaoundé 1er motivée par de risques graves à l’ordre public, intervient un peu plus d’un mois après l’interruption desdits travaux qu’abritait la paroisse EPC Sion de Makak dans le Nyong-et-Kéllé le 12 janvier dernier. Pour le même motif, Valéri Norbert Kuela préfet du Nyong-et-Kéllé d’alors, avait mis fin aux travaux.

Les fidèles de l’EPC vibrent depuis plusieurs mois au rythme d’un conflit interne opposant le Secretaire Général,  le Rev. Abessolo Ze Celestin et le Moderateur de la 66ème assemblée générale,  Le Rev. Enkoua Eboubo. Conflit dont les répercussions  commencent à entacher l’image de cette Eglise que l’on connaît sérieuse et inclusive.

Selon certaines indiscrétions, tout serait parti du fait que le clan du Rev. Enkoua Ebouba ait décidé pour des raisons encore non élucidées de ne plus se soumettre à l’autorité de Sécretaire Général pourtant élu pour un mandat de 5ans! Mieux encore, le Modérateur de la 66e assemblée générale et ses partisans ont unilatéralement decidé le 18 Août 2023 de suspendre le SG et d’élire par des mécanismes qui seraient contraires au règlement et aux statuts de l’église d’élire le pasteur Tonye Pierre Loti pour remplacer l’actuel SG. Des démarches qui ont poussé le Rev. Abessolo Celestin et les siens à saisir les autorités compétentes, notamment le Minat afin de rétablir le droit dans cette affaire qui paralyse l’avancée des affaires dans la maison de Dieu.

Selon les dispositions des statuts , le Modérateur de l’Assemblée Générale est élu pour un mandat d’un an. Il préside les travaux de l’Assemblée Générale qui durent une semaine, prépare  les travaux de l’Assemblée Générale suivante et préside l’élection du prochain Modérateur. il préside les sessions du Conseil Général, et celles du Conseil d’Administration de l’EPC. Ces sessions sont organisées par le Secrétaire Général, qui les convoque en concertation avec le Modérateur.

Le Secrétaire Général quant à lui, est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable. C’est lui l’Executif de l’Église. Après les travaux de l’AG, c’est à lui que revient la mise en exécution des décisions prises. C’est lui le patron de l’administration de l’EPC, le représentant de l’Église dans tous les aspects de la vie civile et le seul interlocuteur de l’EPC auprès de l’État.

Jes Po
Jes Po
Directeur de publication délégué de BMBinfos

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles